top of page

Haïti Monde

23 mai > 26 mai 2024 à l'Echomusée

Vernissage le 23 mai à 17h à la Galerie Echomusée

 
 

« Nous étions résolus, romantiques, un tantinet libertaires dans nos paroles et nos actes. » René Depestre.


On connaît de l'histoire haïtienne la Révolution des esclaves de 1804, quand ''la négritude se mit debout pour la première fois'' (Césaire), mais on connaît sans doute moins l'épisode insurrectionnel de la Révolution des poètes de 1946, cet ''ouragan tropical'' qui suivit la visite d'André Breton en Haïti, lors de ses années d'exil américain.


Dans le cadre d'une collaboration originale entre des étudiants du Master de philosophie de l'ENS de Port-au-Prince en co-diplomation avec l'Université de Paris 8, et des étudiants en Licence d'Arts Plastiques de l'Université Polytechnique Hauts-de-France à Valenciennes, l'épisode de cette rencontre tempétueuse et intempestive a servi de point de départ à un atelier de recherche-création qui proposait aux participant.es d'explorer les rapports multiples entre l'art et la politique, pour lesquels la révolution surréaliste, qui fête cette année son centenaire, a sans doute constitué un point de condensation et d'exploration inédit.


Les étudiant.es ont travaillé à partir du dispositif d'un abécédaire surréaliste afin de croiser leurs mots et leurs regards en échangeant des textes et des images, et d'explorer ainsi, depuis la distance qui les sépare et l'histoire franco-haïtienne mouvementée qui les rassemble cependant, de nouveaux agencements géopoétiques.


Participants :

de Valenciennes : Maelle V, L'aurore, Lucie, Aline, et Sasha Duflot

de Port-au-Prince : Marc Andre Pierre Louis, Fritz Heriol Mitial, Abed Melec Jean, Dossous Evens, et Sacha Dieubon


Atelier et exposition encadrés par Inés Molina Navea (Université Polytechnique Hauts-de-France, Valenciennes) et Julie Alfonsi (Université Paris 8, Saint-Denis)


Conférence qui précédera le vernissage :

"Art et culture visuelle de la colonie française de Saint-Domingue (XVIIe- XIXe siècles)", de Maxime Georges Métraux (Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne, Galerie Hubert Duchemin).


 

1. Dimanche 26 mai 15h30 - Errance de Guy Ferolus


Court-métrage de 25 minutesSYNOPSIS : Dieusibon, poète haïtien est sans domicile fixe à Paris. Il erre dans les rues en se remémorant sa vie passée. Rongé par la solitude et le désespoir, il va devoir s'adapter à la réalité de sa nouvelle vie.



 

2. Dimanche 26 mai 17h30 - Le continuum bleu de Magali Dougoud (2022, vidéo HD, 46,44min) (projection-débat en présence réalisatrice)


"Le Continuum Bleu" réunit toutes les femmxes féminicidéxes dans les cours d'eau de la ville de Berlin. Mélangéxes à d'autres corps, humains et plus qu'humains, une population a émergé de cette violence et de ces pertes : les Femmxes Vagues. C'est en se réappropriant les sons, les grains et les intervalles de leurs voix qu'elles ont commencé à se transformer. Une fois que le liquide en ellexs eut rejoint celui qui les submergeait, ellexs furent prêts à faire un corps ensemble pour la rébellion.



 

Comments


bottom of page